Archive pour la catégorie 'PARALLELES'

VIES PARALLELES

Ce soir, mardi 18 novembre 2008
Je reprends pour un court instant la plume informatique pour vous dire que parmi les choses qui m’obsèdent, ceci en est une : savoir que dans le même instant se passent tant de choses différentes sur notre terre :

- alors que l’un est heureux, se réjouit, est insouciant, pendant ce même instant, quelque part, très loin ou très près de lui, un autre est effondré, pleure, souffre.

Pour illustrer ceci, un poème issu d’ UN AMOUR DE SPAM (de Mycha) :

 

Parallèles insensées

Petit coeur, où veux-tu aller ce week-end ?

Elle n’a pas pu résister à ce traitement. Elle est morte sur le matin.

Je ne veux plus jamais te revoir, tu entends ?

C’est un beau bébé, plein de vie ! Félicitations !

Seigneur, faîtes qu’il n’y aille pas, c’est trop dangereux !

C’est une catastrophe, je ne sais plus quelle robe mettre !

Tuez-le ! Tuez-le immédiatement, vous m’avez compris ?

Son visage rayonnait de bonheur. Tout son être vibrait d’amour.

Pour centre de table, Jeanne, des roses thé, exclusivement.

Écartes les cuisses, et tais-toi !

Maman, je ne suis plus un bébé, je sais ce que c’est que l’amour, vas !

Descendez, descendez dans la cave, à l’abri. On nous pilonne !

Maintenant, mesdames et messieurs, nous allons vous interpréter « Spem in alium » de Thomas Tallis.

Il n’appelle pas, mais pourquoi donc n’appelle-t-il pas ?

Bouges pas, sinon j’t’crève, tu piges ?

Comment allez-vous l’appeler, Maxime ? Alexis ?

Elle est tombée tout près, ne pleures plus. Attendons un peu pour sortir.

Tu me fais honte avec ce vieux costume !

C’est comme tu veux, chéri. Tu sais bien que je te suivrais n’importe où !

Qu’est-ce qu’elle a grossi, cela ne lui va pas du tout !

Une nouvelle planète a été découverte hors du système solaire.

C’est magnifique !

Pourquoi faîtes-vous cela ? Mais qu’est-ce que je vous ai fait ?

C’est beaucoup trop, voyons, quelle folie ! Tu me gâtes trop, chéri !

Impossible, il vous faudrait 50 000 euros. Tant pis, c’est impossible.

Non, madame, vous ne pourrez plus avoir d’enfant !

Débrouillez-vous comme vous voulez, il me faut ces organes avant quinze jours, ils ont payé !

L’essentiel, réside en vous-même, vous le savez bien, n’est-ce pas ?

Ses yeux énormes sortaient de sa tête gonflée : il allait mourir de faim dans une heure.

Ces injections de placenta associées aux séances de laser font des merveilles,

chère madame, vous verrez, vous rajeunirez de quinze ans !

Laissez-le faire, il va s’embourber jusqu’au cou. Nous allons bien rire.

Je vous salue Marie, pleine de Grâce, le Seigneur est avec vous…

Adieu ma belle salope, tu n’y penseras plus maintenant. Tiens, prends ça !

Mozart et le thème de l’Oiseau. N’en était-il pas un drôle, d’ailleurs ?

En retard, vous êtes encore en retard, mon ami, c’est une manie ?

Elle ne devrait pas tarder à arriver maintenant. Ne t’inquiètes pas.

Envoyez leur nos missiles. Tant pis pour eux, ils l’auront voulu !

Quel joli dessin, Maxime ! C’est quoi ? Un « nâne » ? Bien sûr, chéri !

La guerre a éclaté entre Israël et le Liban.

J’ai faim ! Qu’est-ce qu’on mange ce soir ? Encore une pizza !

Demain, je vais être ordonné prêtre, chère amie.

Tu prends combien, ma belle ? Ok.

Elle est drôlement chouette votre nouvelle maison, les amis !

Pourquoi l’aimes-tu ?

Je ne sais pas. Je l’aime, c’est tout.

Suffisant, non ?

Mycha

 

Bonne soirée, bonne nuit, bonne journée !

N’hésitez pas pour réagir. A bientôt !

Mycha

Publié dans:LITTERATURE, PARALLELES |on 18 novembre, 2008 |4 Commentaires »

La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Cadence infernale. |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie
| lechatquifume